Vous êtes ici : Guide de la consommation > Alimentation > Quelle différence entre une DLC et DLUO ?

Quelle différence entre une DLC et DLUO ?

Quelle différence entre une DLC et DLUO ?

Tous les produits alimentaires préemballés répondent à des normes en matière de date limite de conservation et de consommation. Les plus fragiles d’entre eux, comme par exemple les charcuteries, les plats cuisinés frais, etc., comportent la mention de date limite de consommation (DLC), une indication de date au-delà de laquelle leur consommation peut avoir des conséquences sur la santé. Il existe une autre mention quant à la conservation et à la consommation de certains aliments, la date limite d’utilisation optimale (DLUO), appelée plus précisément aujourd'hui la date de durabilité minimale (DDM), au caractère davantage informatif. Les aliments dont la DLUO est dépassée peuvent être consommés sans risques majeurs pour la santé.

La DLC : une date limite de consommation impérative

La date limite de consommation (DLC) désigne une date limite impérative au-delà de laquelle la consommation d’un produit alimentaire préemballé peut présenter des risques pour la santé, et ce, peu de temps après que la DLC soit dépassée.

Cette mention s’applique plus particulièrement aux aliments fragiles vendus au rayon frais tels que par exemple des charcuteries, des viandes fraîches, des poissons, certains produits laitiers, ou encore des plats cuisinés réfrigérés. Des aliments dont la composition microbiologique est très périssable et qui se conservent au réfrigérateur.

La DLC doit impérativement être respectée par les consommateurs, d’autant plus si la chaîne du froid a été rompue, c’est-à-dire si la température d'entreposage ou de conservation, qui est indiquée sur l'emballage de l’aliment, n'a pas été respectée.

Une fois la DLC dépassée, les produits alimentaires concernés doivent être retirés de la vente et détruits, sous peine de sanctions pour le vendeur. Ces aliments sont considérés impropres à la consommation.

De plus, à partir du moment où l’emballage a été ouvert, il convient d’être très attentif notamment aux conditions de conservation et/ou au délai de consommation après ouverture notées également sur l’étiquetage du produit alimentaire. Attention également : un produit dont la DLC est proche ou dépassée ne doit jamais être congelé.

La date limite de consommation (DLC) est définie par des professionnels chargés de tester le vieillissement de ces produits alimentaires préemballés. Concrètement, la DLC est notée sur les produits alimentaires concernés sous la forme “À consommer jusqu’au XX/XX”. La date est exprimée par un jour et un mois. Elle peut aussi faire l’objet d’une référence sous forme de code barre apposée tout à côté de la mention de la DLC.

La DLUO : une date limite de consommation informative sans risque pour la santé

La date limite d’utilisation optimale (DLUO) a changé de nom. On parle aujourd’hui à la place de la date de durabilité minimale (DDM). Cette mention concerne des aliments notamment tels que les produits d’épicerie, les conserves et les produits surgelés.

La DLUO a davantage un caractère informatif pour le consommateur qu’impératif comme la date limite de consommation (DLC). Une fois la DLUO dépassée, l’aliment peut en effet encore être consommé sans risque pour la santé à condition toutefois que son emballage n’ait pas subi de dommages (par exemple une boîte de conserve cabossée). Cette date limite de consommation informe juste que l’aliment peut avoir perdu une partie de ses qualités. C’est le cas par exemple du café qui peut avoir perdu de son arôme une fois la DLUO dépassée, de gâteaux secs qui n’ont plus les mêmes qualités gustatives, ou encore d’aliments pour enfants qui peuvent perdre leur teneur en vitamines sans que leur consommation ne représente un danger.

C’est pourquoi la DLUO s’exprime par la mention “À consommer de préférence avant le…”. L’indication de la date limite de consommation varie ensuite selon la durabilité des aliments, et elle est toujours valable même si l’emballage a été ouvert. Cette date limite est mentionnée sous forme d’un jour et d’un mois pour les aliments dont la durabilité est inférieure à 3 mois, d'un mois et d’une année pour ceux dont elle est comprise entre 3 et 18 mois, et d'une année pour une durabilité supérieure à 18 mois.

Contrairement à une DLC dépassée, lorsque que la DLUO est périmée, les aliments peuvent encore être vendus, généralement sous la forme de “prix cassés”.

Un certain nombre de produits alimentaires ne sont pas concernés par la DLUO et ne comportent donc pas cette mention de date : le sucre, le sel, le vinaigre, les boissons alcoolisées, les fruits et légumes frais, et les produits de boulangerie et de pâtisserie qui ont pour vocation à être consommés généralement dans les 24 heures.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : 3zfqUb

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers