Vous êtes ici : Guide de la consommation > Transport > Comment passer son permis de conduire à moindre coût ?

Comment passer son permis de conduire à moindre coût ?

Comment passer son permis de conduire à moindre coût ?

Tous les automobilistes en ont fait l’expérience : passer son permis de conduire représente un coût financier important. Pourtant, obtenir ce sésame est le plus souvent une obligation en particulier pour trouver un emploi. Selon une étude de l’association de consommateurs Que Choisir, pour passer son permis de conduire et pour un forfait de 20 heures d’apprentissage de la conduite (le minimum d’heures de formation obligatoires), il faut débourser en moyenne aux alentours de 1 200 euros. Il s’agit d’un minimum car les candidats au permis de conduire ont besoin généralement de beaucoup plus d’heures de conduite et les tarifs pratiqués par les autos-écoles étant libres, le coût du permis de conduire peut notablement varier, en particulier d’une région à l’autre. Des solutions existent néanmoins pour passer son permis de conduire à moindre coût.

Faire jouer la concurrence entre les autos-écoles, aussi bien physiques que celles en ligne

Passer son permis de conduire implique dans un premier temps d’obtenir l’examen du Code de la route, puis de suivre au minimum 20 heures de conduite accompagné d’un moniteur d’auto-école. C’est pourquoi il est nécessaire dans la plupart des cas de s’inscrire auprès de ces professionnels de la conduite.

Les tarifs des auto-écoles sont libres. Pour maîtriser le coût de son permis de conduire, il est donc nécessaire de bien comparer les prix proposés. Le plus souvent, les autos-écoles proposent des forfaits qui incluent le passage de l’examen du Code de la route, les 20 heures minimum de conduite et une partie des frais administratifs liés au permis de conduire.

En France, il faut compter en moyenne 1 200 euros pour ce type de forfait. Mais il s’agit généralement d’un coût minimum. Certaines autos-écoles, dites « low cost », c’est-à-dire à bas prix, proposent néanmoins des tarifs beaucoup moins élevés pour ces prestations, le plus souvent beaucoup moins de 1 000 euros. Attention tout de même car toutes les heures de conduite prises en plus du forfait proposé en cas, par exemple, d’un premier échec à l’examen du permis de conduire, peuvent être facturées très chères ensuite.

Pour trouver une auto-école qui affiche des prix attractifs pour passer son permis de conduire à moindre coût, il est aussi possible de se tourner vers des autos-écoles en ligne. Ces dernières organisent un suivi de l’apprenti conducteur à distance et les heures de conduite sont organisées souvent via une application de téléphone qui renseigne sur les possibilités d’effectuer ces heures à proximité de son lieu de résidence. Les tarifs proposés peuvent être entre 5 et 10 fois moins chers que ceux pratiqués dans une auto-école classique.

Passer son permis de conduire en candidat libre

Le coût du permis de conduire est élevé lorsque l’on passe par une auto-école classique car cette dernière emploie des formateurs spécialisés qu’elle doit bien sûr rémunérer.

Il est possible de contourner notamment le paiement de ces frais, et donc de passer son permis à moindre coût, en choisissant par exemple de ne pas s’inscrire dans une auto-école mais de se présenter à l’examen en tant que candidat libre.

Cette solution concerne exclusivement le permis de conduire catégorie B. Il faut être âgé de 18 ans au moins, et pour les moins de 21 ans être titulaire de l'attestation scolaire de sécurité routière de second niveau (ASSR2) ou de l'attestation de sécurité routière (ASR). Pour les candidats libres de moins de 25 ans, il est aussi nécessaire d’être en règle avec les obligations de recensement.

Passer son permis de conduire en candidat libre suppose de passer le code en s’inscrivant dans un centre d'examen agréé. L’apprentissage théorique de la conduite qui doit être supervisé par un accompagnateur de son choix doit également répondre à des règles bien précises : l’accompagnateur doit, par exemple, posséder le permis B depuis au moins 5 ans, il ne doit pas avoir été sanctionné, dans les 5 années précédentes, par une annulation ou une invalidation du permis de conduire, ne pas être rémunéré, etc.

D’autre part, le véhicule utilisé par le candidat libre doit respecter notamment des conditions techniques : à la place du conducteur, il doit être équipé d’un rétroviseur intérieur, d’un rétroviseur latéral extérieur gauche et d’un rétroviseur latéral extérieur droit ; pour l’accompagnateur, d’un rétroviseur intérieur, d’un rétroviseur ou d’un dispositif de rétrovision équivalent latéral extérieur droit et de dispositifs de double commande.

Au total, passer son permis de conduire en candidat libre coûte 30 euros, pour l’inscription à l’examen du Code de la route, auquel il faut ajouter le prix de la location d’un véhicule adapté.

Passer son permis de conduire par le biais d’un dispositif de conduite accompagnée

Un dispositif de conduite accompagnée, l’apprentissage anticipé de la conduite (AAC) à partir de 15 ans et l'apprentissage avec conduite supervisée à partir de 18 ans, désigne la possibilité de passer son permis de conduire après avoir suivi une formation initiale dans une auto-école (Code de la route et 20 heures de conduite minimum) et ensuite une phase de conduite supervisée par un accompagnateur de son choix.

Ces solutions ont l’avantage de pouvoir bien s’imprégner de la conduite et d’avoir une bonne expérience de la route avant de passer son permis de conduire. De ce fait, ces dispositifs permettent dans la majorité des cas d’obtenir son permis de conduire du premier coup et donc ne pas à avoir à payer des heures de conduite supplémentaires qui augmentent la note.

D’autre part, les 20 heures de conduite prévues dans une auto-école au départ sont aussi rarement dépassées avec pour conséquence donc de moindres frais au final.

Financer son permis de conduire à moindre coût grâce à son compte personnel de formation (CPF)

Toutes les personnes qui travaillent ou qui recherchent un emploi bénéficient d’un compte personnel de formation (CPF) où ils accumulent tous les ans des droits en euros qui leur permettent de suivre une formation qualifiante ou certifiante.

Le permis de conduire fait partie de ces formations qui peuvent être financées grâce aux droits acquis sur son CPF. Pour cela, il faut remplir 2 conditions : avoir besoin de passer son permis pour réaliser un projet professionnel ou sécuriser un parcours professionnel, et ne pas faire l’objet d’une suspension administrative ou judiciaire de son permis de conduite.

Passer son permis de conduire à moindre coût en utilisant son CPF suppose toutefois de suivre une formation de conduite dans un établissement agréé et déclaré en tant qu'organisme de formation.

Le « permis à 1 euro par jour » pour les jeunes de 15 à 25 ans

Les jeunes de 15 à 25 ans qui souhaitent passer leur permis de conduire peuvent bénéficier du dispositif « permis à 1 euro par jour ». Ce dispositif est davantage destiné à faciliter le financement du permis de conduire B et A, plutôt que de réduire son coût néanmoins. Il s’agit d’une aide financière qui se présente sous la forme d’un prêt à taux zéro accordé par l’État qui prend en charge les intérêts.

Ce prêt peut être d’un montant de 600 € , 800 € , 1 000 € ou 1 200 € selon les besoins de formation de l’apprenti conducteur, et les mensualités de remboursement sont de 30 € maximum, soit 1 € par jour.

Les jeunes qui souhaitent bénéficier de ce dispositif doivent choisir une auto-école ou une association agréée disposant du « label qualité des formations au sein des écoles de conduite ou d'une équivalence » et qui ont signé une convention type avec l’État.

Profiter d’aides financières pour passer son permis de conduire à moindre coût

Il existe des aides financières qui permettent, dans certaines situations et pour des publics précis, de faire baisser le coût de son permis de conduire.

Les apprentis

C’est la cas de l’aide accordée aux apprentis de 18 ans et plus qui préparent leur permis de conduire. Ce coup de pouce est de 500 € quel que soit le prix payé pour passer le permis de conduire.

Les demandeurs d’emploi

Certains chômeurs peuvent également bénéficier d’une aide financière destinée à réduire le coût de leur permis de conduire B rendu nécessaire pour leur recherche d’emploi. Cette aide, partielle ou totale, est accordée par Pôle emploi aux chômeurs d’au moins 18 ans de catégories A, B ou D « formation » et en « contrat de sécurisation professionnelle (CSP) », ou en contrat aidé, et qui justifient d’une inscription comme demandeurs d’emploi depuis au moins 6 mois.

L’aide versée par Pôle emploi à certains chômeurs pour les aider à réduire le coût de leur permis de conduire est de 1 200 € maximum. Elle est versée directement sous la forme de 4 versements de 400 € à l’auto-école qui forme à la conduite le demandeur d’emploi concerné.

Il faut savoir néanmoins que cette aide est accordée dans la limite des enveloppes budgétaires de Pôle emploi disponibles, et qui varient en fonction des régions.

Les personnes handicapées

Les personnes handicapées qui sont bénéficiaires de la prestation de compensation du handicap (PCH), une aide financière versée par les départements, peuvent voir le coût de leur permis de conduire en partie pris en charge par cette allocation.

Dans le cas où la nécessité de passer le permis de conduire est lié à un projet professionnel, les personnes handicapées peuvent également solliciter une aide pour le financer auprès d’organismes tels que l’Association de gestion du fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées (Agefiph), le Fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP) ou la Commission des droits pour l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH) de leur département.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : BrQhDD

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers